1316876686749Vous n'espériez quand même pas vous débarasser aussi facilement de moi, n'est-ce pas Ah ah ah ! MDR ?

Donc, me voilà à l'université depuis un peu plus d'un mois, en résidence universitaire aussi par la même occasion.
Comme un poisson dans l'eau, si si, c'est vrai.
Le plus dur, c'est s'habituer à la ville et devoir faire du trajet pour aller bosser/rentrer chez soi smileys Forum. J'en ai pour au minimum 1/2 en transports ou à pied pour rejoindre la fac. Dire que y'en a qui font ça depuis qu'ils sont petits smileys Forum.
Heureusement que je suis dans une ville où il y a quelques espaces verts pour se détendre de temps à autres (photo) !

Ce que je préfère, c'est les cours magistraux !

En plus, si les amphis sont assez anciens, on a des pupitres en bois, et surtout, des sièges comme au ciné : rabattables, matelassés, surface en imitation cuir, c'est très confortable.
Bien davantage que dans l'amphi rénové, où on est à la dure : sièges rabattables, mais en bois (ouille mes ischions). Et en plus, dans celui-là les couleurs font mal aux yeux (murs gris clairs, sièges bleus et gris...).
Faudra penser à constituer la LECRA (Ligue des étudiants contre la rénovation des amphis).

On a aussi des TP, des CTDI (cours à travaux dirigés intégrés).
Mes premiers TP de bio ont été un peu durs (j'ai mis un peu de temps à bien savoir manipuler un microscope - prière de ne pas rire !- mais maintenant, c'est OK). Le temps est juste assez court pour chaque TP, il ne faut pas perdre son temps !

Tous nos cours à part les TP durent 1 h 20. D'un côté, c'est pas plus mal : on a appris qu'après 1 h 20 de concentration, cette dernière tombe en flèche.

1318070355931Les deux premières semaines étaient assez simples, mais là, ça y est : les connaissances à intégrer deviennent plus nombreuses ! Donc, ça demande davantage de concentration, et d'organisation, pour bien tout (re)(re)(re)revoir chez soi (ou à la B.U.). (photo : le chat de la B.U., Vanille ! en train d'observer mon ordinateur)

Côté profs (ces spécimens que je connais si peu marrant, non ?). Alors, il y a de tout marrant, non ?.
Notre prof de biologie cellulaire (ma matière préférée smileys Forum) est super clair, et en plus, on sent qu'il est content d'être là. Même s'il s'adresse à un auditoire de près de 200 étudiants, il y a presque une certaine proximité. C'est un accro aux schémas, mais on lui pardonne volontiers, tellement ce qu'il nous raconte est bien expliqué et progressif (du coup, plus facile à apprendre smileys Forum). Ca, c'est du pédagogue. Tout le monde est d'accord. Il fait l'unanimité. Peut-être pas pour rien que c'est aussi celui qui gère le L1 du portail BCG (Biologie-Chimie-Géologie). Notre prof de physique est aussi très clair. En plus, j'adore sa voix. Je suis persuadée que je l'ai déjà entendue quelque part, elle a une voix de dame de voix off de pub (hum, la comparaison flatteuse).
On a aussi les profs sympas qui ne se prennent pas le chou ; c'est notre premier prof d'amphi de Géologie. Il est détaché, il parle de manière familière
Autre truc bien, c'est qu'il rapporte des cailloux qu'on peut aller voir à la fin du cours.
J'ai pu tenir une météorite de 4,5 milliards d'années et un basalte de 5 ans, c'est-à-dire, que l'histoire de la Terre s'est en gros passée entre mes mains (pfff, je suis déçue, j'ai même pas eu de frisson).
On a aussi les profs tout court, sans plus. Ils font leur cours. Ils sont contents si on vient leur demander des précisions à la fin du cours, mais c'est tout :D.
On a aussi les profs venus d'une autre planète smileys Forum.
Notre prof de chimie (je vous laisse aller voir sur mon blog !). Incompréhensible. Certainement très bon chercheur, mais bon, au niveau enseignement, c'est pas ça. Tu sors du cours, tu n'as plus qu'à te trouver un bouquin qui reprenne entièrement le sujet, ne serait-ce que pour comprendre le thème dont il voulait parler. Et on est plusieurs dans le même cas, croyez-moi ! Problème, le livre de la B.U. que j'utilise, il n'est plus édité, et pourtant il ne coûte que 15 €.
Et encore, la semaine dernière, on était en comité réduit (explication ici changement imprévu d'emploi du temps, nous n'étions que 5 à nous en être aperçus), j'ai osé lui dire que j'étais paumée, que c'était très abstrait, et que je n'étais pas la seul à être dans le même cas (je n'ai pas cité de nom, mais si j'avais voulu, j'aurais pu en balancer un paquet smileys Forum !).
Il était ennuyé, mais bon, il ne s'est pas fâché, ne l'a pas trop mal pris... et quaranté minutes après, on visitait la laboratoire dans lequel il travaillait (un vrai institut de chimie/physique, hyper intéressant, et trop la classesmileys Forum !).
Avant-hier, j'ai appris que celles qui étaient présentes (tout aussi larguées que moi, mais que je n'ai pas entendu piper smileys Forum) avaient été impressionnées par mon courage... il en faut peu !
Voilà comment la plus jeune étudiante du portail BCG (si, si, c'est moi) a tenté le plus diplomatiquement possible de signaler à l'enseignement qu'on avait des petits soucis avec sa pédagogie.
On a un prof de maths, d'origine russe. Appellons le Spoutnik (non, tout ce qui est dans mes billets n'est pas moqueur, mais affectueux !), car il nous fait de grandes envolées mathématiques au tableau qu'on a un peu de mal à suivre (sachant que nous et les matgs... je ne vous ferais pas de dessins !).
Du coup, une amie et moi, on en avait tellement marre, qu'on a décidé de bosser toutes seules les maths (je m'amène avec mon bouquin de maths de terminale, et mes fiches...) pendant ses cours.
On fait/essaie de faire les exos, de voir la leçon, en même temps que le prof explique (pas clairement... du tout) la leçon au tableau (pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?), et on attend qu'il donne les solutions des exercices, pour voir si on a bon ou pas. C'est l'un des cours les plus bruyants qu'on ait. Ho-rri-ble. Brouhaha tout au long du cours garanti. Parfois, j'ai envie de me retourner, et de leur dire de la boucler (hum, et ça, c'est formulé de manière polie !) parce qu'il y en a qui essaient de bosser, eux.

Et je ne vous ai pas parlé de ma prof d'anglais. Je l'a-do-re marrant, non ?. Elle est géniale : anglaise (donc, elle parle français avec un accent à la Jane Birkin), elle nous met à l'aise, elle est sympa itou itou. Un concentré de gentillesse, de prof qui vous donne envie d'apprendre, même s'il y a des côtés moins sympas/faciles pour moi (comme la compréhension orale smileys Forum). Je pensais que j'aurais du mal à être enthousiaste pour aller en cours d'anglais, ben non !

En cours, on apprend aussi des mots charmants comme (mon favori du moment) polycistronique. Ca sonne bien dans les oreilles, vous ne trouvez pas ?
Et aussi, diblastique, carpelle, tégument (pour les deux derniers, c'est en biologie végétale), orbitales atomiques (en chimie, un truc à faire des cauchemars), sédimentation biogénique, zones euphotique (et pas euphorique !) & méritique (en géologie) etc. Tout un nouveau monde qui s'ouvre à nous ^^. Mais j'aime ça !

Tandis que Théophile rejoignait son groupe d'habiletés sociales, moi, je faisais ma rentrée ici. Ben, laissez-moi dire que les jeunes, au départ, sont pas tous très ouverts aux nouveaux contacts une fois leur petit groupe formé smileys Forum. Enfin, un peu moins maintenant, vu qu'on commence à se connaître un peu plus, et qu'on se détend. Enfin, voilà !
Je me suis trouvée des personnes avec qui travailler et échanger nos notes de cours (quand on ne comprend pas, dixit notre prof de MTU - Méthodologie du travail universitaire, ça ne s'invente pas -, il faut avoir le courage de flanquer un gros point d'interrogation dans la marge, et de demander l'éclairage d'un autre étudiant). Ou même pour bosser la chimie ensemble (oui, on est fous smileys Forum.... mais hors de question que je laisse tomber la moindre matière).

Nous sommes deux dans mon groupe de 36 étudiants de L1 dont 3 filles à vouloir être vétos ; notre professeur référent nous a signalé qu'il fallait au moins tourner à 13/14 de moyenne pour la première année pour que notre dossier soit sélectionné pour la L2 parcours véto...
Allez, je me remets au boulot !