Je m'apprêtais à remettre en ligne le dossier sur les dinosaures (oui, oui, ça arrive!) quand ma boîte mail m'a fait savoir qu'une des nos "grandes" venait de publier un long article avec pour titre :" Tu ne sais pas ce que tu as raté...". Continuez: en n'allant pas à l'école!".


Des camarades de la Très Grande lui avaient déjà fait la même remarque aux tout débuts de son parcours universitaire. Aujourd'hui, on lui avoue humblement que "bah non, finalement t'as rien raté". La magie de la maturité tardive ! C'est fou comme un paquet d'années à la fac permet de relativiser ce qu'on trouvait "trop génial" en sortant du lycée.

Bref ne volons pas la vedette à la star du jour et allez lire son article.  C'est du Nanou tout craché : drôle et impertinent (mes enfants, c'est comme ça que je les préfère...).

Quant à nous, heureux parents de cette progéniture décidée à mener sa vie comme elle l'entend sans petites compromissions et avec l'esprit ouvert à tout, on nous pose quelquefois la question de savoir si nous ne trouvons pas nos enfants un peu "différents" !!! C'est avoir le sens de le litote que ça et généralement, je réponds que oui forcément (et c'est tant mieux! Et c'était même un peu le but!). A expériences différentes, personnalités différentes et projets de vie différents. Mais comme le dit Nanou: "Où est le problème?". Est-il si vital ou indispensable de se contenter d'être le "clone" de... ?

Nos enfants affichent leurs convictions, leurs choix atypiques et ça, ça nous rend vraiment fiers. Et tout ça dans le plus grand respect de l'autre, enfin c'est ce qui se dit !!!

Alors bonne lecture.

LaMaman

PS: Le billet est un peu long mais confortera votre choix de l'école à la maison (s'il en était encore besoin)...et fera certainement réfléchir les autres. Si un jour, on pouvait arrêter de nos poser des questions stupides...