Nous avons hier fait connaissance avec une pratique qui nous faisait envie depuis longtemps...

L'accompagnement d'un enfant austiste par une psychologue ou une étudiante en psychologie est important mais il nous semblait important que nous puissions nous accorder un temps de discussion régulier avec la superviseuse du projet. En tête-à-tête et en évoquant toutes les difficultés du mois.

En effet, nous prenons nous-mêmes en charge la scolarité de notre fils et sa rééducation éducative et comportementale la plupart du temps: un accompagnement de 2 demies journées par semaine, ça laisse le soin et le temps aux parents de se coltiner les troubles du comportement (parfois), les rigidités et autres rituels (souvent), le trouble du langage (envahissant), et  les troubles alimentaires (tout le temps) !

Source: handicap.aphp.fr

Donc avoir concrètement des réponses à nos inévitables questions, cela nous a paru important. Et puis c'est le moment aussi pour la psychologue de faire le point sur les avancées (ou régressions éventuelles) de Théophile (même si nous sommes désormais dans une bonne "dynamique").  

Donc de quoi parlons-nous lors de cet entretien d'une heure trente minutes?

De tout ! Autonomie, apprentissages, comportement, vie sociale, des séances d'EHS, du langage...Tout est passé en revue!

Théophile a beaucoup progressé ces derniers mois et vraiment si ce n'était son "hyperestésie" et sa crainte des endroits bondés, confinés et bruyants, on pourrait trouver un semblant de "normalité" dans son comportement. Mais il y a encore tellement à faire que nous comptons un peu sur le fait qu'il grandisse pour que ces deux difficultés trouvent une solution sinon on continuera à composer avec...


Donc côté autonomie, nous avons acté que Théophile étant de ces garçons qui veulent tellement que tout soit parfait qu'ils en viennent à régler leur vie de façon "cadencée" (trop cadencée parfois !) pour que tout soit fait à l'heure dite, j'en ai déjà beaucoup parlé. Il n'aime toujours pas les surprises, il a donc lui-même défini son emploi du temps: heure du lever, habillage, choix de ses vêtements du jour, brossage des dents (3 fois par jour), temps d'apprentissage, temps de WII, temps pour la lecture, temps pour jouer aux chevaliers, heure des repas, quantités de nourriture, temps pour les dessins animés, temps pour les courses, temps pour la douche...


Tout cela peut paraître rigide pour une famille remplie de neurotypiques mais pour une famille "atypique" qui vit avec l'autisme depuis plus de 10 ans, c'est très très appréciable. Comme je le disais à la superviseuse, nous ne nous occupons plus de rien, son papa trouve même que Théophile fait très "petit homme" (pas macho, il veut dire "mature"!). Une espèce de sérieux parfois cocasse et qui fait sourire certains adultes (les caissières de supermarché par exemple!!!).

Un autre exemple significatif: j'avais emporté pour cette réunion un tas de documents que nous utilisons pour les apprentissages et quelques jeux. Il y a encore plusieurs mois, Théophile durant la conversation aurait gardé le regard un peu vague, se serait rapidement désintéressé de la conversation et aurait attendu patiemment en rêvant que la chose se termine. Là, rien de tout ça...Il a participé, parlé d'un film qu'il avait vu, sorti un jeu, invité sa psychologue à y jouer avec lui et en lui en expliquant les règles, puis il a commencé une fiche de lecture que nous avions prévu pour aujourd'hui...Oui, il sait se gérer, anticiper et ça va plutôt dans le bons sens.

Alors cette réunion, c'est aussi une manière de souffler, de venir y chercher des réponses à des difficultés quotidiennes et pour lesquelles, on pourrait parfois décider de jeter l'éponge. Un exemple: en ce moment, Théophile résout ses problèmes de mathématiques en faisant tous ses calculs "de tête" et s'en être capable de m'expliquer son raisonnement et donc de retranscrire ses calculs sur une feuille de papier. Nous passons du temps à essayer de refaire le cheminement inverse pour avoir trace (l'académique n'est pas très loin!). A cette interrogation qui est: devons-nous insister au point de lui pomper toute son énergie (et la nôtre du même coup) et de risquer de freiner d'autres apprentissages ou devons-nous nous contenter du résultat (après tout, je sais qu'il n'a pas copié sur son petit camarade !) ?

La réponse est claire: on se contente du résultat et la parole du professionnel est importante et éclairante. La superviseuse de Théophile avec laquelle nous travaillons depuis plus de 3 ans maintenant connaît non seulement parfaitement notre fils et ses difficultés mais elle nous fait profiter de son expérience auprès d'autres enfants et donc d'autres familles.


L'accompagnement, la guidance parentale, l'orthophonie, les EHS: l'autisme réclame la participation de bien des intervenants...Mais seul le résultat compte !

Côté pratique: la séance (au cabinet) dure 1h 30 et coûte environ 90€.

A bientôt.

LaMaman