Hier, guidance parentale !

On emmène Théophile à chaque fois. Il aime Paris et ...sa psy ! Ca tombe bien et puis on aime bien qu'il entende ce qui se dit. Après tout, c'est de lui dont il s'agit . Même s'il a besoin de regarder l'heure à l'arrivée et de savoir mon téléphone pas très loin de lui; des fois qu'on tenterait de déborder sur l'horaire de retour prévu. On ne la lui fait pas. D'autant que le goûter, c'est à 16 h alors...

Bref, il avait un petit travail à faire. Raconter le contenu d'un film ou d'un livre qu'il aurait vu depuis sa dernière visite. Il m'avait prévenu: "Je vais raconter "la pire semaine de ma vie" !". Pas la sienne, je rassure...Il s'agit d'un téléfilm en deux parties passé il y a quelques semaines. Il s'est installé devant la deuxième partie donc j'ai un peu craint que tout cela manque de sens (puique pas vu la première partie).

Je lui ai donc proposé de raconter un des livres qu'il venait de finir:

Détails sur le produit 

Je l'ai lu, très réussi !

Pas de réponse mais pas de refus non plus. 

Arrivé au cabinet ESPAS et alors que sa psy lui rappelle qu'il a une petite chose à faire, il répond du tac au tac: "Je vais vous parler de "la pire semaine de ma vie"". Surprise, surprise ! Maman un peu décontenancée mais finalement pas mécontente de s'être fait coiffer au poteau. Titi es un malin, tant mieux. On avance...


Et il attaque son récit. D'une drôlerie sans pareil... parce que ce fameux téléfilm enchaîne les gags, les quiproquos et que franchement pour un TED, c'est loin d'être une évidence de capter les implicites, les seconds degrés... Papa mort de rire, la psy qui tente de recoller les morceaux et qui finalement reconnaît que tout y est. Pour un peu, elle serait allée visionner le dit téléfilm (très bon - et sans prétention - avec un Bruno Salomone brillant que vous connaissez sûrement si vous êtes des fidèles de la série "Fais pas ci, fais pas ça"). 

Drôle parce que Téophile a découvert aussi l'emploi du passé simple: la trouvaille de ces derniers mois ! Il utilise ce temps avec plus ou moins de bonheur mais ça rend la chose encore plus savoureuse. Du coup, mis en confiance par nos rires appuyés, il s'éclate: "Alors, il coura...il buva...il prena (oui, oui, ça marche mieux avec des "a" !). La totale !

On passe une ex-cel-lent moment, vraiment. 

Nous en profitons pour évoquer certaines stéréotypies qui lui reviennent de temps à autres. Une en particulier qui a fini par devenir "envahissante". Heureusement aujourd'hui, il suffit que nous mettions le doigt dessus (toujours avec détachement et avec le sourire, ça marche mieux) pour qu'il prenne conscience après coup que son comportement est "parasite". En général, elle s'atténue puis disparaît. 

Là, c'est Lepapa qui s'y colle pour expliquer puisque c'est un truc entre hommes ! 

En effet, le soir passe sur Arte un programme ("28 minutes) que Le Papa regarde avec attention. Suit une courte émission intitulée "Tout est vrai ou presque" et là, c'est Théophile qui en raffole. On y évoque la vie d'une vedette du showbizz ou d'un politique à l'aide d'animations (jouets, dessins, jeux de mains...). C'est rapide et il y a un comique de situation qui plaît à Théo. Il rigole parfois si fort que nous n'entendons même plus le commentaire. Pas grave !


Je précise qu'il ne connaît aucune des personnalités dont il est question mais ça lui plaît. A tel point qu'il en a extrait des phrases très courtes qu'il répéte tout le temps en se marrant comme une baleine. J'ai demandé à LePapa de faire stopper (en douceur mais bon à la fois, avec LePapa, c'est forcément en douceur) ces stéréotypies dans la crainte qu'elles ne s'installent durablement. Mais chaque fois, Théophile continue de clamer comme ça pour rien (juste parce que la phrase lui traverse l'esprit) "Mange ta choucroute", le dit Papa rigole aussi et c'est fichu...On l'a évoqué hier avec la psy mais elle était morte de rire. En somme, c'était re-fichu ! Théo était trop content de son petit effet.


Et il y a d'autres petites phrases "parasites" (mais drôles!), je ne vais pas toutes les lister et j'avoue, c'est ma préférée!

Alors finalement on a réussi à lui faire comprendre qu'il ne pouvait pas répéter sans cesse cette phrase si elle ne tombait pas à propos dans la conversation (remarquez elle a quand même peu de chance de tomber à pic un jour !), il pouvait se la passer en mode "off"(dans sa tête quoi !). Mais quand elle lui échappe encore, tout le monde est mort de rire. C'est pas gagné mais c'est joyeux. On ne peut pas tout avoir... 

Ici les enfants sont assez spécialistes de ça: Mathilde aussi en a une comme ça qu'elle répète souvent - ou plutôt qu'on lui fait répéter - mouais des fois, on est un peu bizarres - et à chaque fois, on est pliés de rire. Elle raconte avec le plus grand sérieux: "c'est la vache qui dit à son veau "Bah, t'en fais une tête" !!! Elle n'a l'air de rien comme ça mais je vous garantis, ça marche à tous les coups...Essayez, vous verrez !


Sans rapport, mais Théophile vient de voir cette image et il en rigole encore ! 

Bon en attendant, on s'est bien amusé hier. Je ne sais pas ce qu'il va nous concocter pour la prochaine fois mais on a hâte. Et avant de partir, sa psy l'a chaleureusement remercié de l'avoir autant fait rire.

A bientôt.

LaMaman