Et cette fois, ce n'est pas moi qui le dis, c'est lui !!!

Oui, Loustic est en pleine rebellion et il le fait savoir. Il commence à se demander pourquoi il lui faut endurer 15 000 km de routes par an le plus souvent dans les embouteillages et de bonne heure qui plus est. Ou pourquoi en plus de son travail scolaire, il doit s'enfiler des tonnes d'exercices sur les inférences, la logique, la syntaxe...et j'en passe. Ou pourquoi, chaque fois qu'il a besoin de faire quelque chose, la présence d'une tierce personne est quasi (encore) obligatoire ???

Bref, Théophile s'interroge. C'est à notre sens plutôt bon signe même si sur le fond, on n'y peut pas changer grand chose dans l'immédiat. 

Je m’interroge toujours sur plusieurs points :

On lui explique que c'est pour son bien, qu'il évolue bien justement et qu'un jour, tout cela s'arrêtera...forcément !

Mais ce bla-bla ne le convainc pas. Nous le comprenons, nous qui nous tapons également les 15 000 km  de bouchons, les dossiers à rédiger, les grands oraux de la MDPH, les supports de travail à "fabriquer maison".

Sur le périphérique, les embouteillages le soir comme le matin sont ...

ça, il connaît parfaitement !

Petite conversation sur le chemin de la séance d'orthophonie:

- "Annule la séance, j'en peux plus, je suis fatigué...

- Pas possible, tu fais ta séance et on repart, allez, courage !

- Pourquoi il faut que je fasse tout ça, tous ces rendez-vous, j'en ai marre, c'est injuste.

- Je sais mais on n'a pas trop le choix.

- Tu verras (là, il s'adresse à moi), un jour, c'est toi qui devras aller à plein de rendez-vous comme ça.

- Ah oui ?

- Bah oui, quand tu seras vieille, tu devras aller voir plein de médecine et tu verras..."

Un médecin faisant sa marche du matin aperçoit une dame âgée ...

Je ressemblerai peut-être à ça, qu'est-ce qu'il en sait ???

Titiu en a gros sur la patate en ce moment, nous le voyons bien. Peut-être qu'il aurait simplement envie de voir ce que cela fait de vivre "comme les autres" sans tout ce tra-la-la. Il demande simplement qu'on lui fiche la paix !

Alors, on a encore une année pour penser aux aménagements possibles et peut-être alléger son quotidien. 

Les prises en charge des autistes sont complexes, nombreuses et contraignantes. Nous avons eu à coeur de faire appel aux meilleurs spécialistes et les progrès de Théophile nous confortent dans nos choix. Le pendant, ce sont les trajets, le temps perdu (une séance d'orthophonie, c'est pour lui 5 heures de route), les réveils très matinaux.

Il va avoir 13 ans dans quelques mois et il a des souhaits de voyage, de découverte du monde et d'une vie moins axée sur son handicap. Il faut trouver alors un juste milieu entre son désir de "liberté" et son (toujours) besoin d'accompagnement. 

Je vous tiens au courant sur la manière dont nous aurons envisagé (puis amorcé) ce virage à 180° !!!

Un virage à 180 degrés

Bonne lecture.

LaMaman