Et ça n'est pas sans poser quelques incidents diplomatiques !

Abonné depuis un an au journal "Mon Quotidien", il sait maintenant tout sur à peu près tout. Parce qu'il aurait pu se contenter de sa modeste feuille de chou journalière mais non, il a embrayé avec le visionnage du "Petit journal" sur LCI (le dimanche matin), puis "Arte journal Junior" (tous les jours à 7h35), puis "Arte journal", puis la Une de "L"Actualité" et de "L'Echo" (je dis bien l'Echo, le journal économique des 14-17 ans et non pas Les Echos...). Parfois, nous méditons longuement certaines explications portant sur des sujets épineux, persuadés que sa compréhension n'a été que partielle (au mieux), et en retour, nous récoltons un : "C'est bon, tout ça je le sais déjà !". 

Afficher l'image d'origine

En dehors du fait que cette incursion massive dans l'actualité a provoqué un atterrissage rapide (et pas toujours en douceur compte tenu des évènements qui se déroulent sur la planète) dans notre monde réel, elle lui a permis d'alimenter une conversation de manière un peu plus fluide (avec des adultes parce que sinon c'est le décalage assuré - aime pas trop converser avec des enfants sauf ses camarades d'EHS - mais ça, on est habitués), d'améliorer sa compréhension (même si nous ne sommes jamais à l'abri d'une approximation ou d'un contresens). Un trois en un, en quelque sorte !

Mais Théophile, boosté par la compréhension "augmentée" de son environnement, ne s'est pas arrêté en si bon chemin: il a pris de l'assurance et cette nouvelle compétence nous a valu quelques anecdotes qui ont bien fait rire autour de nous. 

Afficher l'image d'origine

Tout d'abord, il a développé un sens de la contestation et de la revendication (à moins que ce ne soit l'âge), à notre plus grand étonnement. Dans un premier temps, il a fait le constat que son quotidien n'arrivait quasiment jamais le jour dit. Loustic, réglé comme une horloge, a rapidement été insupporté par ces retards répétés, jusqu'à ce que via la messagerie du journal, il fasse connaître son mécontentement. Et pas qu'un peu ! Jusqu'à presque menacer le service abonnement d'éventuelles représailles de la part de sa môman et que là, "ça allait barder" (je précise que j'ignorais le contenu du message et que je n'en ai pris connaissance qu'avec la réponse très polie de la gestionnaire des abonnements). Nous ne lui connaissions pas l'usage de ce vocabulaire imagé (il faut dire que le journal n'est pas en reste, en particulier dans ses BD avec des "crétin", "andouille" et autres politesses dont nous nous serions bien passés vu que Théophile ne manie pas encore parfaitement les nuances de langage - et ce n'est rien de le dire !)

Afficher l'image d'origine

Dans un second temps, il a découvert que les concours régulièrement organisés par le journal pouvaient lui permettre peut-être de garnir sa bibliothèque à moindres frais. Ainsi, il a participé à à peu près toutes les réjouissances et soit qu'il ait une chance incroyable soit qu'il ait le grand avantage de pouvoir concourir dans l'heure (puisque pas scolarisé et la tablette à portée de mains), il a effectivement reçu quelques ouvrages gratos. Seulement voilà, il s'était imaginé que sitôt gagnés sitôt receptionnés...enfin dans son monde parce que là, à chaque fois, il lui a fallu attendre des semaines avant de recevoir les livres. Donc pas content du tout, il a recontacté le service abonnement et rebelotte... Maman par ci, Maman par là !

Lassée de passer pour la mère Fouettard et d'être dans l'obligation de m'excuser platement à chaque fois, j'ai dû expliquer quelques petites choses à Loustic. En fait, il ne comprenait pas bien pour quelles raisons ses messages auraient pu être mal interprétés. Après en avoir bien ri (sous cape) avec sa psychologue lors de la guidance parentale, nous n'avons pas été trop de trois pour le conseiller sur le ton à adopter la prochaine fois. 

Afficher l'image d'origine

On a soufllé quelques temps...puis il a remis ça, dans un autre genre. Il a pris soudainement plaisir à commenter en ligne certains articles du journal. Ses sujets favoris: le terrorisme, la question des migrants, les enjeux environnementaux, les conflits majeurs (et en particulier, les deux guerres mondiales). Sujets sensibles pour lesquels ça aurait pu vite déraper en ce qui le concernait. Pas de nuances, comme toujours ! Bizarrement, on s'est aperçus en la circonstance qu'il était plutôt ouvert et tolérant. Satisfaction donc. En plus, il ne s'exprimait pas mal du tout (enfin surtout maintenant !) et ...sans fautes d'orthorgraphe (c'est une de ses hyper-compétences !). 

Afficher l'image d'origine

Cela dit, tout bien écrits qu'il étaient, certains de ses propos créaient des quiproquos qui encore une fois nous obligeaient à lui exposer les conséquences de ses commentaires, ceci afin de lui permettre de gagner en clarté...

Deux anecdotes nous ont fait prendre la mesure de sa toute nouvelle "prise d'initiative". Là, de nouveau, nous avons dû intercéder mais môman, cette fois, n'avait pas été mêlée à tout ça; enfin...presque ! Mais pour que le billet ne soit pas trop long, je vais vous faire patienter un peu ! Promis, nous revenons très bientôt...

Bonne lecture.

LaMaman