Donc contrairement à ce qui est dit d'ordinaire, la philo, ça peut rapporter gros !

Mais cela n'en reste pas moins une "épreuve", la seule sans doute dont vous ressortiez en étant bien incapable d'affirmer que vous l'avez réussie.

Au lycée, vous avez une année pour vous y préparer avec le prof souvent un peu lunaire mais qui sait très exactement ce qu'il est nécessaire de savoir pour surnager. Il vous explique que la philo n'est pas une sorte de mélange savant de psychanalyse, d'Histoire et de géopolitique, mais une matière à part entière. Pas nécessaire de s'épancher donc ou de se croire autorisé à donner son opinion sur tout. En IEF, il vous faudra comprendre tout ceci par vous-même !

Non, non, il s'agit bien de discuter le sujet, pas de ne faire appel qu'à son vécu (ce serait trop simple). Alors comment faire ?

Première méthode : les cours par correspondance (LaPremière s'y est essayée...ça ne l'a pas sauvée !).

Deuxième méthode : celle de LaTroisième, beaucoup plus efficace. Il faut dire qu'elle s'est trouvé acculée à considérer la philo comme une matière "annexe" mais elle a procédé comme à son habitude avec ordre et méthode... Elle précise néanmoins s'y être beaucoup intéressée - même si l'enjeu se situait davantage vers les trois matières à gros coefficients de la série S (le calcul est rapide: philo = coef 3 / Maths + physique-chimie + SVT = coef 22). C'est dommage mais le bac est également affaire de stratégie !

Donc, utilisation de deux ouvrages très bien faits et...pas chers !!!

Afficher l'image d'origine

Ce magazine est remis à jour chaque année et il est...très drôle ! L'éditorial annonce d'emblée la couleur :"Vous avez de la chance mais vous ne le savez peut-être pas encore...parce que vous croyez que le bac philo est une contrainte [ndlr : oh que oui !], et pas une occasion de découvrir le plaisir de penser. Parce que vous pensez qu'il est trop tard pour se familiariser avec les auteurs, les notions, les méthodes. Parce que vous pensez que la philosophie, ce n'est pas pour vous...Ce Guide de survie au bac philo est justement fait pour vous !". Voilà qui est prometteur. Mais la promesse ne s'arrête pas là et le magazine ajoute :"Ce qui nous intéresse, c'est encore et toujours votre marche de progression [ndlr: et là, le lecteur - et futur candidat au bord du burn out - se sent forcément très concerné...]. Comme par exemple, passer facilement de 8 à 12/20." Précision : le moyenne nationale à l'épreuve de philo est de 8,76/20. Donc en effet, il y a de la marge.

Alors oui, ce magazine tient ses promesses: clair, didactique, illustré avec des dessins hilarants. Donc pas de blabla en perspective, rien que des résultats. La philo deviendrait presque aussi simple qu'un problème de maths ou de physique-chimie (enfin pour un candidat de série S). Présenté en 3 parties bien distinctes: la méthode, la pratique, le programme.

Vraiment efficace, agréable à lire. Vous pouvez pour compléter consulter le site Philomag.com  régulièrement.

Vous pouvez également vous aider de celui-ci :

Résultat de recherche d'images pour

Un peu ardu du genre "copie parfaite" mais avec plein d'idées à glaner et toujours la méthode claire et...réclamée pour s'éloigner du fatal 8,76/20.

Alors, me direz-vous, c'est tout ???

Et oui !...Après 3 bacs, nous avons appris à ne pas multilplier inutilement les supports. L'essentiel étant de trouver le bon.

Néanmoins, il existe une...(non testée)

Troisième méthode : Aller sur le site 'Commentaire composé" d'Amélie que tous les candidats du bac français connaissent. Nous-mêmes y avons bien des fois trouvé notre bonheur.

Résultat de recherche d'images pour

Alors voilà que présentement Amélie se met à la philo. La chance ! C'est expliqué  dans une vidéo de 11min 32. Elle vous y explique le fonctionnement de ses modules courant sur plusieurs mois et en toute logique, la préparation de l'épreuve de philo devrait cesser d'être chronophage pour vous. Et Amélie est si sûre d'elle qu'elle vous assure même le remboursement des 252€ (payables par carte bancaire en une ou plusieurs fois) si vous n'étiez pas convaincu.

Efficace et sans (trop) de risques donc. J'ai proposé cette méthode à notre candidate. Elle m'a regardée avec juste l'air de dire : "ça ira, garde tes sous...". On est alors en période de révisions et dans ces moments, qui s'y frotte s'y pique...j'ai vite remballé ma proposition dispendieuse.

Puis subito, j'ai eu une idée géniale, là, comme ça, un truc super pour motiver les troupes. Du genre :"Comme je fais l'économie de 252€, je te donne 100€ si tu as 10 et 252€ si tu as 12 ou plus". Ah ! des fois, y a comme des claques qui se perdent. Néanmoins, le visage de la miss s'éclaire (le coup de la ruée vers l'or, ça marche toujours). 

D'un côté, les deux bacs précédents ne nous avaient pas permis de déceler une prédisposition familiale franche pour la pensée philosophique donc il n'y avait pas lieu de penser qu'un miracle puisse se produire (on se rassure comme on peut). Et LaTroisième n'a rien changé à ses révisions...ordre et méthode avec ses deux manuels pas chers !

Jour de l'épreuve : le sujet est intéressant "Travailler moins permet-il de vivre mieux ?". Etrangement, il ressemble beaucoup au sujet sur lequel j'ai planché en...1981 !!! J'en ai parlé souvent, y compris de mon idée d'y coller Mao et son petit livre rouge à toutes les sauces et déjà Mao m'avait rapporté gros. Alors que mes souvenirs ressassés ne soient pas tombés dans l'oreille d'une sourde, c'est probable puisqu'en sortant de l'épreuve, LaTroisième, hilare, m'annonce que Mao a été recyclé (plus de 35 ans plus tard !) et qu'il a fait partie des réjouissances avec...ordre et méthode.

A ce moment précis, je ne suis pas encore très inquiète. La philo, ça reste la philo et la moyenne nationale reste de 8,76/20 (ça, c'est immuable).

Jours des résultats: je la lâche devant l'établissement pour récupérer ses résultats. Bouches bées devant le 20 en SVT, on en oublierait presque de s'intéresser à la note de philo...Mais elle est là, et...subito, je sais que je suis effectivement ruinée. J'essaie un timide: "Et les 252€, c'était à partir de quelle note ? Plus de 12, c'est ça ?". Elle répond juste :"Non, à partir de 12 !". Voilà, je suis bien ruinée... Notez qu'elle a été très "classe" : elle m'a autorisée à payer à tempérament.

Alors je le dis et je le répète : ne pariez jamais avec vos enfants !!!

Pour finir...si l'un d'entre vous décidait d'essayer "la méthode à Amélie", qu'il nous dise ce qu'il en a pensé. Ici, ça n'a pas mal marché sans quand même. 

Prochain billet : l'épreuve d'EPS ou plutôt la non-épreuve d'EPS...

Bonne lecture.

LaMaman