Dans sa journée surbookée, Théophile a prévu une très loooonnnngue pause lecture incontournable durant laquelle il n'est là pour personne. En règle générale, il choisit ses lectures et il a plutôt bon goût !

Mais là, je lui en ai proposé plusieurs qu'il a lues avec attention. Mais il manquait un petit quelque chose autour des livres. Alors j'ai eu l'idée d'une sorte "d'aide à la lecture" un peu ludique (enfin pas trop quand même, il a 14 ans maintenant et les supports doivent devenir "sérieux", il n'est plus un "bébé", a-t-il précisé !).

J'ai lu et aimé ces ouvrages et j'ai voulu les lui faire partager :

    

L'auteur est un personnage énigmatique. Amie de Truman Capote depuis son enfance (c'était son voisin dans l'Alabama où elle a toujours résidé), c'est lui qui va l'encourager à écrire. Elle aurait écrit le second ouvrage (Va et poste une sentinelle) en 1955 avant le premier Ne tirez pas sur l'Oiseau moqueur (titre original : To kill a Mockingbird). Ce qui me semble étrange tant la compréhension du second m'aurait été impossible sas avoir préalablement lu le premier publié en 1960 (Prix Pulitzer 1961).

Harper Lee n'a rien publié d'autre et Va et poste une sentinelle a été édité l'an passé quelques mois avant son décès. On la soupçonne quand même durant 55 ans d'avoir écrit sous des pseudos mais rien n'est avéré. Elle a vécu dans son Alabama natal sans faire de vagues et dans le plus grand secret.

De quoi est-il donc question dans ce livre, adapté au cinéma dès 1962 sous le titre Du silence et des ombres avec dans le rôle d'Atticus Fisher, Gregory Peck? Petite précision: Barack Obama a cité le personnage d'Atticus dans son discours d'adieu à la Maison Blanche début 2017. Cet ouvrage est étudié dans quasi tous les collèges et lycées américains, il est considéré comme un livre culte de la littérature américaine et à ce jour, il s'en est écoulé 40 000 000 d'exemplaires dans le monde. Juste pour situer l'ampleur du phénomème Harper Lee...

Il parle donc de Scout (de son vrai prénom: Jean-Louise) : une gamine d'à peine dix ans qui vit avec son père, veuf, et son frère Jem de quelques années plus âgé. Sans oublier Petunia, la bonne noire, maman de substition en quelque sorte.

Nous sommes en pleine ségrétation raciale aux USA, très codifiée et symbole d'une amérique repliée sur elle-même qui prône la suprématie blanche au nom d'un verset de la Bible et d'études anthropologiques hasardeuses datant du XIXe siècle ! Atticus Finch le père de Scout et de Jem est avocat, il se retrouve à défendre la cause d'un homme noir accusé à tort de viol. On s'en doute, cet homme est noir donc...coupable. On assiste alors au procès mais pas que...Harper Lee évoque aussi l'agitation intérieure d'une enfant partagée entre un cruel sentiment d'injustice (leur père les élève dans le respect de l'autre même - et surtout - s'il s'agit d'une personne de couleur) et l'envie de mener une vie normale d'enfant de son âge avec ses amis quelle que soit leur couleur.

C'est ici la possibilité de lire une hstoire agréable et instructive à la fois. Pourquoi s'en priver ?

Il m'a paru intéressant d'aller plus avant dans l'étude de cette période de l'histoire des Etats-Unis et j'ai donc proposé des supports-mémo à Théophile qui les a lus avant d'entamer la lecture du livre. Les voici donc:

Vue d'ensemble (Cliquez sur les mots soulignés pour accéder aux fichiers - non protégés, merci de nous citer si vous les diffusez):

un fascicule (25 pages - Format A5)

un questionnaire QCM (58 questions)

- 71 fiches questions / 71 fiches réponses (Planche 1 -  Planche 2 - Planche 3 - Planche 4)

DSC08749

DSC08750DSC08751

 

Je ne vais pas donner le second tome à lire à Théophile dans l'immédiat. Il aborde plus spécifiquement le thème du Mouvement des droits civiques dans toute sa complexité, je vais donc attendre (même si les fiches questions/réponses évoque cette période). Scout a 28 ans dans ce livre et revient "au village" pour se rendre compte que même son père défend (en apparence) l'idée de la ségrégation au nom d'un principe qu'il théorise tout au long de l'ouvrage. Trop compliqué pour le moment pour Théophile.

Prochain dossier: Les raisins de la colère de John Steinbeck...

Bonne lecture.

LaMaman