Tout à fait par hasard et alors que j'attendais que Théophile achève son exercice, je me suis intéressée au coût d'un élève en "présentiel" pour l'Etat.

Bien sûr, cela varie du simple au double selon qu'il s'agisse de la maternelle ou du lycée.

Il me vient alors à l'idée de calculer ce que l'IEF chez nous a fait économiser au budget du dit Etat...qui soit dit en passant a trouvé moyen de supprimer l'ARS - allocation de rentrée scolaire - aux enfants déclarés en IEF (même en cours par correspondance hors CNED réglementé) et contrôlés chaque année par les services de l'Education nationale. C'est un peu mesquin tout de même.

Et bien on va dire que c'est carrément...Bingo !

Résultat de recherche d'images pour "machine à sous"

On y va, démonstration :

- Niveau maternelle : pour 3 enfants sur 3 années = 44 730€ (soit 4 970€ /par enfant/par an)

- Niveau élémentaire: pour 3 enfants sur 5 années = 92 850€ (soit 6 190€ /par enfant/par an)

- Niveau collège : pour 4 enfants sur 4 années = 136 160€ (soit 8 510€ /par enfant/par an)

- Niveau lycée : pour 4 enfants sur 3 années =  105 120€ (soit 11 680€ /par enfant/par an)

Je re-vérifie...Corrigez-moi si je me trompe. Cela fait un total de 378 860€ exactement...Je le ramène au nombre d'années d'exercice, on atteint la somme de 1 857€ / mois. Ca interpelle, non ?

Faites le calcul chez vous.

Les chiffres sont  (pour la maternelle ou le "pré-élementaire"). Les chiffres sont de 2007...rien trouvé de plus récent !

Pour le primaire et le secondaire (collège et lycée), les chiffres sont  ou .

Alors dans le budget de l'Education nationale, on s'en doute, une grande part de cette somme est affectée aux "frais de personnel" (traitement des enseignants, bien sûr) mais bon, ici, on a tout fait, des maths à la philo en passant par l'EPS et le reste aussi... Donc c'est idem !

Résultat de recherche d'images pour "shiva dessin"

(*)

Je n'ajoute pas à ces sommes les frais ordinairement prises en charge par les communes pour l'occupation des locaux, les salaires des personnels de cantine, d'entretien et autres contrats précaires pour assurer les heures d'activités diverses et variées depuis les nouveaux rythmes scolaires. Je ne vais même pas y inclure le sur-coût d'un enseignement adapté à un enfant autiste (plus de personnels, enseignement individualisé, adaptation du "poste" de travail, déplacement en taxi pour les séances d'orthophonie, psychologue, psychomotricité durant les heures de cours...). On ne va pas abuser, on va juste prendre la formule de base.

L'IEF est un choix dûment assumé mais tout de même ces chiffres remettent quelque peu les pendules à l'heure. Côté rendement on assure et en plus, on fait économiser de l'argent à la collectivité. A l'inverse, on ne réclame rien ou si peu...juste pouvoir continuer même gratuitement !

Bonne lecture. La Maman

(*) Vous pouvez vous procurer le sticker "Rêve de Shiva" ici.