Il faut bien le dire : d'ordinaire, l'autiste est lent ! Ce n'est pas un défaut en soi, c'est juste...handicapant.

Les informations qu'il reçoit (quelque soit le canal de transmission) sont traitées différemment de nous, neurotypiques. De fait, il s'en trouve ralenti. C'est le cas en particulier en ce qui concerne les apprentissages et même avec la meilleure volonté du monde, là où un enfant neurotypique mettrait 5 minutes pour effectuer une activité, notre autiste peut en mettre le double voire... le triple voire.... beaucoup plus même. 

C'est un vrai problème. Son indice de vitesse de traitement (IVT) - pour en savoir plus, c'est ici - était de 76 fin 2015. Il est aujourd'hui de 106 ! Il était donc très en dessous de la moyenne des enfants de son âge alors qu'aujourd'hui, il se situe dans la moyenne, ce qui est un bon point. Alors comment faire pour améliorer la rapidité d'exécution ? Voici quelques activités que j'ai fabriquées et que j'ai proposées à Théophile (je ne vous propose que des captures d'écran, les originaux se trouvent encore dans des cartons loin...très loin). Ce sont des fiches très faciles à reproduire avec un bon logiciel de traitement de texte (là, en l'occurrence Word).

Ces activités doivent être régulières et répétitives (l'autiste adore ça). Théophile les effectuait avant chaque séance de travail (si vous voulez avoir un aperçu d'une autre méthode de travail avec une jeune autiste, allez ! Elise, la maman de Clémence propose plusieurs billets pour exposer sa façon de travailler avec sa fille).

1) Tout d'abord le traditionnel "Barre les lettres" ou "Ne barre pas les lettres" (le "ne barre pas les lettres" est plus compliqué au début) :

 DSC09304

 

Puis on allonge la liste :

DSC09307

Ensuite, on varie (il ne faut pas laisser l'autiste trop s'habituer non plus, le bousculer un peu n'est pas interdit - tout en douceur, bien sûr ):

DSC09308

DSC09309

Puis on passe aux séries figure / couleur (plus long à confectionner mais joli !) :

DSC09310

Puis là encore, on corse un peu la chose petit à petit :

DSC09311

Plus difficile, reproduire des symboles:

DSC09312

Compliqué parce que volontairement, j'ai utilisé des symboles que ne lui étaient pas familiers et que, comme pour les activités précédentes, c'était chronométré ! 

Ces activités avaient pour but aussi de développer sa mémorisation qui à l'époque était plutôt déficiente (enfin pas totalement, tout dépendait de l'activité et du sujet - mais sa mémoire immédiate - celle dont on se sert dans l'instant - reste lente si l'information lui est communiquée oralement). Donc j'ai choisi de lui faire répéter des séries de mots, de lettres, de chiffres. C'était dur mais c'est beaucoup mieux aujourd'hui.

DSC09313

Et enfin plus ludique, j'avais eu l'idée d'activités qui permettaient de travailler mémorisation et rapidité : trier du courrier (il a adoré) ou classer des centaines de mots (qui ont servi également à tout un tas d'autres activités) dans des corbeilles et par ordre alphabétique. Ces activités l'ont beaucoup amusé même si je pense qu'aujourd'hui, il n'apprécierait pas que je les lui propose à nouveau. Trop grand, trop vieux maintenant !!!

A) Trier le courrier :

DSC09314

DSC08434

DSC08438

Un casier à bouteilles fait parfaitement l'affaire...

B) Classer des mots :

DSC07844

 

Je pense que les premières activités peuvent être proposées à des enfants non-autistes. Elles favorisent la mémorisation et la concentration. En jouant sur la rapidité, ça peut vite devenir très drôle (enfin c'est ce qui s'est passé ici !).

Et il est possible d'en concevoir à l'infini... A vous de jouer !

Si vous n'avez pas le temps ni l'envie de vous "y coller", je peux vous envoyer nos fiches par mail. Faites-le moi savoir en utilisant l'option "contactez l'auteur" à droite de votre écran.

A bientôt. LaMaman