Théophile peut passer devant le téléviseur allumé sans y jeter un coup d'oeil s'il juge à l'oreille que l'émission n'est pas de qualité ! Il est sévère, exigeant, sans concession ce qui explique que depuis un bon moment déjà, nous ne regardons plus la télé ou très peu. 

Nous dérogeons à la règle au moment de Noël pour faire le plein de téléfilms bien lacrymaux et qui nous mettent bien dans l'esprit de Noël. Cette année, nous avons jeté notre dévolu sur M6 et TF1 (ouh, la, la, c'est presque de la hautre trahison). Et la chaîne M6 a eu la bonne idée de passer avant le téléfilm, la mini-série Scènes de ménage. Soit une demi-heure de rigolade (enfin pas tout le temps) puisque globalement, on peut quand même reconnaître que ce n'est pas trop mal fichu. 

Résultat de recherche d'images pour "scènes de ménage"

Les premiers jours, Théophile a continué de passer, très digne, devant le poste de télévision en me regardant d'un air méprisant dans le style :"Comment peux-tu seulement regarder ce-la ?" Alors en ce qui me concerne, ce ne sont pas les grosses ficelles contenues dans les mini-scénari et qui peuvent parfois leur donner un air "relou" qui m'intéressent mais bien plutôt les "implicites" qui pullulent dans les dialogues et les mimiques des personnages qui laissent penser que justement ils ne disent jamais tout à fait ce qu'ils pensent. Pas clair ? Je m'comprends !

L'implicite, pour l'autiste, c'est un monde impénétrable. Pour autant, l'implicite est très fréquemment utilisé dans la vie courante. C'est compliqué à détecter pour un autiste mais est-ce que pour autant, on ne doit pas essayer de l'aider un peu à ne pas devenir la proie de petits plaisantins voire de gens carrément malveillants et à ne pas se faire pigeonner systèmatiquement à mieux comprendre ce qu'il lit et donc à s'approprier les subtilités d'un beau texte mais aussi à déjouer les pièges d'un joli discours partisan ou par trop subjectif ? En clair, c'est vital pour lui de remédier à cette difficulté !!!

Résultat de recherche d'images pour "l'implicite"

L'implicite, c'est ce qui n'est pas dit en termes clairs dans un énoncé et que l'interlocuteur doit comprendre par lui-même.

Exemple du non-accès à l'implicite : la semaine dernière, un midi, nous avions fini de déjeuner, la vaisselle était faite, je m'apprêtais à la ranger quand mon téléphone sonne. LePapa a fini sa journée, il rentre et il n'a pas encore mangé. J'en informe Théophile qui, encore attablé, finit sa pomme. Du coup, je récupère une assiette dans la pile à ranger, je la repose sur la table en disant pour plaisanter :"Tiens, je me remets à table, j'ai pas assez mangé !". C'est moyen, je sais. Et là, je vois mon Théophile qui me regarde et qui me sort :"Ah oui, t'as pas assez mangé ?". Il est sérieux, je précise. Je lui dis : "Mais non..." et je lui expose l'implicite contenu dans mon message. Donc pour résumer, il n'a rien vu venir, ni passé, ni dans le timbre de ma voix, ni dans la logique des faits qui pouvaient laisser penser que je plaisantais. Et quand encore une fois, plusieurs heures plus tard, je lui ai posé cette question qui tue :"Non mais, tu as vraiment cru que j'allais me remettre à table ?". Sans plaisanter encore et toujours, il m'a répondu :"Bah oui !". Les autistes sont tellement attendrissants et à la fois tellement vulnérables !!!

Bref, je regardais ces Scènes de ménage auxquelles il a fini par adhéré (oui, oui...) au bout de quelques jours et j'ai pensé que je pouvais me servir de ces courtes scénettes pour travailler ce fichu implicite. Alors depuis, il a considérablement modifié son jugement vis-à-vis de l'émission et bon public, rit à gorge déployée même s'il...ne comprend pas toujours l'immanquable pirouette finale dans le dialogue. Une dizaine d'interruption plus tard (là, il m'a détestée en se demandant ce que j'avais à lui poser toutes ces questions), j'étais convaincue qu'il y avait encore beaucoup de travail en la matière. Alors pourquoi ne pas le faire en rigolant ? Et pour ne pas interrompre sa séance télévisée entre 13h30 et 14h (il n'aime pas du tout, je n'ai pas le droit de parler en fait), j'utilise les vidéos déposées sur le net à chaque début de séance de travail du matin (comme au bon vieux temps avec d'autres activités récurrentes, c'est encore la meilleure formule). Histoire de se mettre en joie et de s'en payer une bonne tranche avant d'attaquer la série des 81 devoirs  à renvoyer !

Et me voilà à lui présenter chaque jour une séquence courte et à lui poser une question (une seule, c'est suffisant) qui mettra au jour et à tous les coups une incompréhension totale du message et qui nous permettra dans une deuxième temps de remettre les pendules à l'heure. 

Tous les épisodes ne sont pas forcément exploitables mais bon, si on consière toutes les saisons enregistrées, je pense qu'on peut déjà bien avancer.

Lui, il aime bien Raymond et Huguette.

Résultat de recherche d'images pour "scènes de ménage"

Et vous, quel est votre couple préféré ?

A bientôt pour faire un point de l'expérience sur laquelle je compte beaucoup, je ne le cache pas.

LaMaman